Althytude

[Contenu]

Accueil > L'hydrogène est il dangereux ?

L'hydrogène est il dangereux ?

L'hydrogène est-il dangereux ?

Bien que couramment utilisé dans l'industrie, l'hydrogène est souvent considéré comme un gaz dangereux. Cette image est essentiellement liée à l'accident du ballon dirigeable Hindenbourg en 1937, même si nous savons aujourd'hui que la cause réelle de l'incendie n'était pas liée à l'hydrogène, mais à la nature extrêmement inflammable du vernis qui couvrait l'enveloppe.

Au début du XXème siècle, l'hydrogène était utilisé couramment par le grand public dans le gaz de ville. Si ce mélange d'hydrogène et d'oxyde de carbone a été délaissé, c'est en raison de l'extrême toxicité de l'oxyde de carbone et non pas à cause de l'hydrogène. Certes, l'hydrogène doit être utilisé avec précaution, mais il n'est pas plus dangereux que le gaz naturel : les risques sont simplement différents. 

Pour assurer une utilisation de l'hydrogène en toute sécurité, il faut essentiellement éviter tout risque de fuite, car l'hydrogène est inflammable et explosif. Les situations "confinées" peuvent donc s'avérer dangereuses. Ceci suppose une utilisation de dispositifs adéquats (ventilateurs, détecteurs...).

Il est important de définir également les règles d'utilisation communes en adéquation avec la mise en place de nouveaux usages de l'hydrogène.

En 1990, l'International Standard Organisation (ISO), organisation internationale de normalisation, a ainsi créé un comité technique (TC 197) pour élaborer des normes dans le domaine de la production, du stockage, du transport, et des diverses application de l'hydrogène. De plus, une règlementation spécifique pour l'usage de l'hydrogène en tant que carburant est en cours d'élaboration par la commission européenne, qui a par ailleurs publié une directive relative à l'homologation des véhicules hydrogène.